Ce que pourrait acheter l’argent gaspillée en guerroyant en Iraq

9 02 2008



État de la grève étudiante au Québec

15 11 2007

Supportons la gratuité scolaire à tous les niveaux!

État des mandats de grève
En date du 14 novembre 2007 à 15h20

 

Association en grève générale illimitée

- Association facultaire étudiante des sciences humaines de l’UQAM (AFESH-UQAM)
Depuis le 6 novembre
AG de reconduction : 19 novembre
Nombre de membres : 5 400

Association en grève générale reconductible

- Association facultaire étudiante des arts de l’UQAM (AFÉA-UQAM)
Depuis le 7 novembre en soirée
AG de reconduction : à confirmer
Nombre de membres : 4 045

- Association facultaire étudiante des langues et communications de l’UQAM (AFELLC-UQAM)
À partir du 12 novembre
AG de reconduction : 19 novembre
Nombre de membres : 3 720

Associations en grève du 12 au 16 novembre

- Association facultaire de science politique et droit de l’UQAM (AFESPED-UQAM)
Nombre de membres : 2 260

- Association étudiante du secteur des sciences de l’UQAM (AESSUQAM)
Nombre de membres : 3 200

Total en grève à l’UQAM, 12 au 16 novembre : 18 625

Associations en grève les 14, 15 et 16 novembre

- Association des étudiants et étudiantes de science politique de l’Université Laval (AÉÉSPUL)
Nombre de membres : 320

- Association étudiante du module de sciences sociales de l’UQO (AEMSS-UQO)
Nombre de membres : 280

- Association générale des étudiantes et étudiants en théatre de l’Université Laval (AGÉÉTUL)
Nombre de membres : 93

- Regroupement des étudiants de sociologie de l’Université Laval (RÉSUL)
Nombre de membres : 80

- Association des étudiantes et étudiants en anthropologie de l’Université Laval (AÉÉA-UL)
Nombre de membres : 265

- Association générale des étudiants et étudiantes prégradué-e-s en philosophie de l’Université Laval (AGEEPP-UL)
Nombre de membres : 176

- Association générale étudiante du Cégep de Drummondville (AGECD)
Nombre de membres : 2 200

- Regroupement des étudiantes et étudiants de travail social de l’UQO (REETS-UQO)
Nombre de membres : 300

- Association générale étudiante du Cégep du Vieux-Montréal (AGECVM)
Nombre de membres : 6 800

- Association générale des étudiantes et étudiants du Cégep Lanaudière à Terrebonne (AGEECLT)
Nombre de membres : 950

- Association étudiante de sociologie de 2e et 3e cycle de l’Université Laval (ACCES-UL)
Nombre de membres : 111

- Regroupement des étudiantes et étudiants de sociologie de l’Université de Montréal (RÉÉSUM)
Depuis le 13 novembre à 8h
Nombre de membres :

- Association étudiante en anthropologie de l’Université de Montraél (AÉAUM)
Depuis le 13 novembre à 13h
Nombre de membres : 427

- Dawson Student Union (DSU)
Nombre de membres : 7 500

- Association des étudiants chercheurs en philosophie de l’Université Laval (AECP-UL)
Nombre de membres : 120

Total en grève les 14, 15 et 16 novembre : 19 722

Associations en grève les 14 et 15 novembre

- Association de créations et d’études littéraires de l’Université Laval (ACÉLUL)
Nombre de membres : 315

- Association des étudiants et étudiants en histoire de l’Université Laval (AÉÉH-UL)
Nombre de membres : 248

- Mouvement des étudiants de service social de l’Université Laval (MÉSSUL)
Nombre de membres : 502

- Syndicat étudiant du Cégep Marie-Victorin (SECMV)
Nombre de membres : 3 300

- Association étudiante en histoire de l’art de l’Université Laval (AÉHA-UL)
Nombre de membres : 117

- Association étudiante en sciences historiques et études patrimoniales de l’Université Laval (AÉSCHEP-UL)
Nombre de membres : 46

Total des associations en grève les 14 et 15 novembre : 4 528

Associations en grève le 15 novembre

- Association étudiante du Cégep de Saint-Laurent (AECSL)
Nombre de membres : 3 247

- Association générale étudiante des sciences de l’Université Sherbrooke (AGES)
Nombre de membres : 1 174

- Association des étudiants en sociologie et anthropologie de l’UQAC (AESA-UQAC)
Nombre de membres : 26

- Association des étudiants et étudiantes au premier cycle en psychologie de l’Université Laval (AEEPCPUL)
Nombre de membres : 700

- Association des étudiants en science politique et coopération internationale de l’UQAC (AESPCI-UQAC)
Nombre de membres : 50

- Association générale des étudiants et étudiantes de service social de l’Université de Sherbrooke (AGEESSUS)
Nombre de membres : 198

- Regroupement des étudiants du diplôme d’étude politique de l’Université de Sherbrooke (REDEPUS)
Nombre de membres : 20

- Association générale du Cégep François-Xavier Garneau (AGECFXG)
Nombre de membres : 6 343

- Association générale des étudiantes et étudiants du Cégep La Pocatière (AGEECLP)
Nombre de membres : 750

- Association générale des étudiants de la faculté de lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke (AGEFLESH)
Nombre de membres : 2 398

- Association étudiante en arts de l’UQAC (AÉA-UQAC)
Nombre de membres : 272

- Association étudiante en philosophie de l’Université de Montréal (AÉPUM)
Nombre de membres : 337

Total des associations en grève le 15 novembre : 15 151

Totaux

- En grève le 14 novembre : 42 875 (26 associations)
- En grève le 15 novembre : 58 390 (38 associations)
- En grève le 16 novembre : 38 347 (20 associations)

 

source: ASSÉ



3000 étudiantEs de Québec en grève pour la manifestation nationale aujourd’hui

15 11 2007

repris de Voix de Faits :


Près de 3000 étudiantEs de l’Université Laval à Québec ont adhéré au «Plan B» de l’ASSÉ (qui consiste en une mobilisation appuyée par des journées de grève cette semaine). Pour le moment, aucun collège de la région n’a emboîté le pas (mais il y a un vote de grève à FXG demain… pour la forme semble-t-il car c’est perdu d’avance selon la plupart des camarades).

Selon le décompte du syndicat étudiant plus de 48 000 étudiantEs membres de 32 associations étudiantes dans 12 établissements (6 universités et 6 cégeps) seront en grève pour la manifestation nationale du 15 novembre.

Pour les camarades étudiantEs qui se rendront à Montréal pour la manifestation nationale du 15 novembre, notons que la NEFAC-Montréal appelle à un contingent rouge et noir dans la marche de l’ASSÉ. Rendez-vous à 13h30 au Square Dorchester, métro Peel, sous la bannière rouge et noire.



Film de la semaine: ZEITGEIST

10 11 2007

english con subtítulos en español

Et voici une adaptation française de la première partie faite par James:


Notes:

It is not the «central banking system» which is a problem as such but the fractional reserve banking system. The USA is a notable exception but most countries’ central bank (including the UK now) is owned by the governement and redistributes its profites to the governement.

Warburg = Warburg Pincus + M.M. Warburg&Co + UBS

Rockefeller = Exxon (ex-Standard Oil) + JP Morgan Chase

John Pierpont Morgan = JP Morgan Chase + Morgan Stanley + Deutsche Bank +USX (ex US-Steel)

I.G. Farben = Agfa+BASF+Bayer+Aventis

Washington Post= 18% Berkshire Hathaway, 7% JP Morgan, Barclay’s 2% etc.

New York Times Co. = 22% T. Rowe Price, 7% Morgan Stanley, 10% Fidelity Inv., 5% Barclay’s, etc.

Time magazine = Time Warner

The complete interview with Aaron Russo can be found here: http://video.google.ca/videoplay?docid=5420753830426590918

Clarifications from the makers of the film:

15:25-15:27
The December 25th birthday denoted to Jesus Christ, as stated by the narration, is not written in the Bible, although it is practiced traditionally. However, this date, known in the Pagan world for the birth of the ‘Sun God’ at the Winter Solstice, is in fact implied by the astronomical symbolism during the birth sequence.
More on this point is addressed in the Interactive Transcript.

53:56-53:59
The text reads:
[« Collapse Characteristics of World T. Center 1, 2 & 7 fit the Controlled Demolition Model Exactly »]
-WTC 7 fits the C.D. model exactly, however Towers 1 and 2 were, in fact, EXPLOSIONS rather than implosions. The means of the demolition of Towers 1 and 2 would be considered « unconventional ». The free fall speed; collapse « into its own footprint » and other such goals of controlled demolition, are however confluent.

1:04:09 -1:04:16
The video here is of the Madrid Bombings of 2004, not the London Bombings of 2005.
It is used as a creative expression and example.

1:09:22- 1:11:05
These extracts from the JFK speech entitled « The President and the Press » from April 27, 1961,
are used as a dramatized introduction to Part 3, and are not exactly in context with the original intent
of JFK’s speech. Though President Kennedy does indeed address the peril of secrecy, denouncing

« secret societies », « secret oaths » and « secret proceedings » in his statements, the latter section is
related to his views on Communism and not these societies.

1:17:14-1:17:20:
The narration states regarding W.Wilson and the Federal Reserve Act:
« Years Later Woodrow Wilson wrote in regret… »
– The notion of « years later » is incorrect. The quote is taken from his book
« The New Freedom » and it was written the same year he signed the Federal Reserve Act.

1:23:35 -1:23:38
There are 2 errors stated in the narration, one computational, the other technical.
1) It should say: (correction in italics) « Roughly 25% of the average worker’s income is taken via this tax »
[According the Bureau of Labor Statistics, the average US salary is about $36,000
which translates to a 25% Federal Income Tax. * 35% is the high tax bracket ]

2) This 25% is not a flat tax against the entire income of that single person for the year.
Rather, the tax is « graduated ». In other words, it is a generalization to say « 25% is taxed », where as there are 2 tax rate brackets under this one, and income is taxed based on each bracket combined, in a graduated manner. Consequently, the statement « you work 3 months out of the year… » is not accurate as it would be less than that in light of the « graduated » nature.

1:27.35-1:27:40:
There is a statement error in the narration. It should say: (correction in italics)
-« J.D. Rockefeller made 200 million dollars off of it [WWI]. That’s about 1.9 Billion by today’s standards »
[It was stated as « 1.9 Trillion », which was misspoken and intended to have been read « Billion », not « Trillion ».
Note: Based on the Consumer Price Index (not the GDP used initially), this conversion can also be figured
at about 3 Billion dollars]



Le Venezuela et la Démocratie

10 11 2007

repris du CMAQ (note: l’Humanité est en partie détenue par le groupe Bouygues via le groupe TF1 et Lagardère via Hachette; le groupe TF1 en retour est majoritairement detetenu par Bouygues (42%) mais aussi par la banque JP Morgan (10%) et par les Demarais via Power Corporation via Putnam Investements (6%); Le Monde est détenu par plusieurs entreprise via un réseau complexe de sociétés de holding [1 2 3 4] dont les plus importantes semblent être Lagardère (17%), Banque Fédérative du Crédit Mutuel (~15%) via InvestMonde, Monde Entreprises etc. (pour en savoir plus sur le Crédit Mutuel je vous recommande fortement le Site des victimes du Crédit mutuel) , PRISA (15%), Fiat (5%)) :

Le Venezuela et la Démocratie

 

AVEC LA DÉSINFORMATION À LAQUELLE NOUS SOMMES TOUS SOUMIS PAR RAPPORT À CE QUI SE PASSE AU VENEZUELA, IL EST BON DE FAIRE QUELQUES RECTIFICATIFS, NE SERAIT-CE QUE POUR DONNER MAUVAISE CONSCIENCE À CEUX QUI S’INGÉNUENT À TROMPER.

 

Pour ceux et celles qui suivent de près ce qui se passe actuellement au Venezuela, qui connaissent les étapes mises en place pour l’adoption ou le rejet d’une nouvelle Constitution, ne peuvent que lamenter la désinformation qui est subtilement utilisée par nos médias. À les lire, nous pourrions croire à un despote, du nom de Chavez, qui n’a d’autre objectif que de s’imposer à vie comme Président omniprésent dans les destinées du Venezuela, mettant fin à toute liberté d’expression. Que ce soit le journal Le Monde, l’Humanité, l’AFP et tous les autres qui en reproduisent les articles et les communiqués, tous rejoignent la version que les journaux et les médias d’opposition du Venezuela imposent. On prendra soin de ne pas se référer aux informations provenant de sources gouvernementales pas plus d’ailleurs qu’à celles des organisations et des personnalités supportant l’actuel gouvernement.
http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2007-05-30-Venezuela

Qu’en est-il vraiment de ce gouvernement et de son projet de nouvelle Constitution? D’abord, il faut rappeler, plutôt deux fois qu’une, que l’actuel gouvernement a été élu par une grande majorité du peuple Vénézuela. Ce n’est pas un gouvernement qui s’est imposé par la force ou en simulant mille et une tromperies. Il est là en toute légitimité démocratique et il gouverne dans le sens des objectifs qui ont été mis de l’avant lors des campagnes électorales. Il apporte éducation, santé, participation politique à plus des deux tiers de la population qui étaient laissés pour compte dans les gouvernements antérieurs. Les richesses du pays sont mis à contribution dans le sens des intérêts de ces politiques. Cette majorité est d’accord avec ce qu’il fait et tant qu’elle l’appuiera, il poursuivra dans cette direction.
La Réforme constitutionnel proposée est à l’effet de faciliter la mise en place des orientations prises et d’assurer pour l’avenir que la majorité des vénézuéliens ait prise sur leur destiné. Il s’agit d’une proposition votée par une large majorité des députés, après des consultations et des discussions à travers tout le pays. Ce projet est maintenant soumis au peuple qui aura à se prononcer par Référendum national sur ce projet de Constitution. Deux comités sont mis en place : ceux qui sont pour le OUI et ceux qui sont pour le NON. Les débats doivent se faire à l’intérieur de certaines règles établies par le Conseil national électoral (CNE). Ces deux comités peuvent sillonner tout le pays, débattre de leur option et se gagner tous les appuis qui pourront leur permettre de remporter le Référendum. C’est LE PEUPLE qui assumera la décision d’adopter ou de rejeter la proposition. N’est-ce pas là la voie la plus démocratique qui puisse être observée. Ce n’est ni Chavez, ni le gouvernement, ni tel ou tel groupe d’intérêt qui décidera, mais LE PEUPLE. Bien des pays ont des Constitutions qui n’ont jamais été soumises au Peuple par voie référendaire. C’est le cas du Canada et de bien d’autres. Qui crient au scandale anti-démocratique?

Chavez, avec cette nouvelle Constitution, sera-t-il élu à vie, comme le suggère le journal Le Monde dans son édition du 7 novembre dernier : « La réforme permet à M. Chavez de se faire réélire indéfiniment et de décréter un « état d’exception » supprimant la liberté de la presse. » Il ne fait aucun doute que l’effet souhaité par cette mise en forme du journal Le Monde suggère fortement l’arrivée en force d’un dictateur, supprimant toutes les libertés d’expression. Pourtant, nombreux sont les pays où une personne peut se présenter autant de fois qu’elle le souhaite au poste de chef d’État. Ici au Canada nous avons eu des Premiers ministres qui se sont présentés à plusieurs reprises au poste de chef d’État. Aucune restriction ne les y empêche. Ainsi nous avons eu un Pierre Eliot Trudeau qui a régné plus de 14 ans. La seule condition c’est que le peuple soit celui qui décide, par voie électorale, de le reconduire à son poste. Le jour où le peuple n’en veut plus il lui retire son appui et c’est fini. N’est-ce pas là la Démocratie? N’est ce pas ce que prévoit la nouvelle Constitution. À ce que je sache, la procédure électorale, par cette nouvelle Constitution, n’est pas abolie, pas plus d’ailleurs que le multiparti.

Pourquoi alors autant de conflits? Chacun peut avoir son explication, mais la mienne est la suivante : ces gens qui se réclament de la démocratie pour crier au scandale et à la dictature n’en ont que faire de cette démocratie, ce qui leur importe c’est le contrôle du pouvoir et des intérêts qui l’accompagnent. Si la démocratie leur importait autant qu’ils le disent, ils profiteraient des espaces que leur fournit le Référendum pour aller chercher auprès du peuple tous les appuis qui leur assureront la victoire. Ils savent bien que la majorité du peuple veut cette réforme, que ce peuple est souverain et que Chavez est leur candidat pour mener à terme le projet de société qu’il veut bien se donner. Cela ils ne veulent pas.

Quoi faire alors sans perdre la face devant nos grandes valeurs de démocratie et de liberté? C’est là que les centaines de millions de dollars US sont mis à contribution pour transformer la vérité en mensonge et le mensonge en vérité, faire de la démocratie une dictature et d’un coup d’État une démocratie. C’est là une opération qui va chercher beaucoup de sous. Une bonne partie des 44 milliards $ US, investis annuellement par les étasuniens pour faire de l’infiltration et de la désinformation, va à de pareils projets. Ainsi l’obstruction à la tenue d’un référendum sera perçue comme un acte de sauvegarde de la démocratie et la réalisation d’un coup d’État deviendra un acte au service de la liberté.
Oscar fortin
7 novembre 2007

 


OSCAR FORTIN

 


oscar fortin


os.fortin@sympatico.ca

 

Ceci dit, la réforme constitutionnelle semble être affreuse. Chavez aurait-il finalement plié sous les pressions dont mentionne John Perkins?

voici un texte de Tercer Camino à ce sujet trouvé ici:

 

El constitucionalista alemán Ferdinand La Salle, casado con una hija de Carlos Marx, y además militante del Partido Comunista Alemán, advierte que existen dos constituciones: una escrita y otra real no escrita. Dice que las constituciones son en última instancia el resumen de los intereses de los Factores Reales de Poder. En nuestro país esos factores son en primer lugar, las Multinacionales privadas, en segundo lugar la Burguesía paraestatal que ejerce el poder y en tercer lugar la Burguesía tradicional. Observamos que en 1999,  la Constituyente derivada que presidía Luis Miquilena aprobó una nueva constitución que le dio el marco jurídico necesario a la apertura petrolera y a aquellos acuerdos que en materia económica favorecen los intereses del esos factores reales de poder (recordemos la base 8 del referéndum aprobatorio de esa constitución).  Ahora en la  carta magna a aprobarse en Diciembre del 2007, se le da rango constitucional a las Empresas Mixtas, con lo cual las multinacionales petroleras se adueñan del 40% del petróleo venezolano.

 

 En las últimas dos oportunidades (1999 y 2007), las constituciones escritas vigentes tienen que dar paso, tienen que ser modificadas, tienen que adecuarse a los intereses de esos factores reales de poder; intereses que gravitan y hacen que realmente tenga que implementarse nuevas constituciones para asentar jurídicamente su poder y ventajas económicas y políticas. Todo esto ocurre independientemente de los sueños revolucionarios de un pueblo manipulado por un discurso  oficial anti-imperialista.

 

Sin embargo, nuestra propia historia señala el camino a seguir: el 19 de abril de 1810, se produjo el hecho de fuerza constituyente originario y el 05 de julio de 1811 el acto constituyente de registro de la constitución emancipatoria.  Repetirlo es una obligación histórica.

 

Tercer Camino

 

 

Critica parcial a la Constitucion nacional del año 2007   

 

1-      EMPRESAS MIXTAS: ENTREGA DE LAS RIQUEZAS NATURALES AL CAPITAL PRIVADO MULTINACIONAL

 

2-      ATENTADO CONTRA LA INDEPENDENCIA Y AUTONOMÍA DEL MOVIMIENTO POPULAR.

 

3-      REPRESIÓN Y VIOLACIÓN DE LOS DERECHOS HUMANOS

 

4-      DICTADURA POLITICA

 

Agosto 2007

Tercer Camino

 

 

 

1.- EMPRESAS MIXTAS: ENTREGA DE LAS RIQUEZAS NATURALES AL CAPITAL PRIVADO MULTINACIONAL

 

 

 

Los artículos 112, 113 y 115 le dan Rango Constitucional a la propiedad mixta entre el Estado y el sector privado sobre la explotación de los recursos naturales o de cualquier otro bien del dominio de la nación de carácter estratégico y sobre la prestación de servicios públicos vitales para la nación.

 

De esta manera el capital privado multinacional consolida su condición de propietario de los recursos naturales de carácter estratégicos y la prestación de servicios públicos vitales, situación esta que se inició el 31 de Marzo del 2006 con la aprobación por parte de la Asamblea Nacional del contrato marco para la FORMACION DE EMPRESAS MIXTAS para la explotación de hidrocarburos, modelo este que ahora podrá extenderse a la explotación del uranio, hierro, carbón, agua, plutonio, oro y otros recursos naturales. Además, podrán ser privatizados los servicios públicos de educación, salud, vivienda, seguridad social, telefonía, transporte, etc.

 

Es necesario destacar, que de conformidad con la disposición transitoria décimo octava, de la Constitución de la República de 1999, que se mantiene plenamente vigente, el artículo 113 priva sobre el artículo 302 en el cual se declara que el Estado se reserva por razones de soberanía la actividad de explotación de los hidrocarburos, así como la explotación de servicios y bienes de interés público y de carácter estratégico.

 

La constitucionalización de las empresas mixtas establece el piso jurídico necesario para permitir la entrega de la soberanía económica y política de la nación. Debemos recordar que según el señalado contrato marco de dichas empresas, para decidir sobre asuntos de gran interés nacional en la explotación de grandes riquezas naturales se requiere el voto favorable del 75% del capital social que conforman las empresas mixtas, del cual sólo el 60% pertenece al Estado venezolano, lo que indica que las empresas extranjeras multinacionales tendrán un peso determinante al momento de tomar las referidas decisiones estratégicas para el país, circunstancia esta que menoscaba absolutamente la soberanía económica y política de la República de Venezuela. La implantación de este nuevo modelo para la economía venezolana tiene doble carácter: por un lado,  será dominante sobre el conjunto de nuestra economía por cuanto está referido a las materias primas y a las empresas estratégicas sobre todo a la energía fósil; por otra parte es el nuevo modelo de recolonización   de las multinacionales sobre los países dependientes. La privatización de las  materias primas estratégicas que se inició en el año 2006, mediante la aprobación del Contrato Marco para las Empresas Mixtas, por parte de la Asamblea Nacional, tendrá ahora Rango Constitucional, quedando jurídicamente apuntalada, gracias a la reforma del articulo cuyo análisis nos ocupa. .

 

2.-  ATENTADO CONTRA LA INDEPENDENCIA Y AUTONOMÍA DEL MOVIMIENTO POPULAR

 

 La Constitución Nacional del año 2007 pretende institucionalizar al movimiento popular. En el artículo 16 del nuevo texto constitucional se considera que las comunidades constituyen la unidad política primaria de la organización territorial nacional. En ese sentido se establece que la comunidad y la comuna conforman el Poder Popular, el cual desarrollará formas de agregación político – territorial que serán reguladas legalmente.

 

Por su parte, el artículo 184 ordena que mediante una ley nacional el poder nacional, estadal y municipal, transferirán al indicado Poder Popular la prestación de servicios en materia de vivienda, deporte, cultura, programas sociales, ambiente, mantenimiento de áreas industriales, mantenimiento y conservación de áreas urbanas, construcción de obras y prestación de servicios públicos.

 

Además, el artículo 167 en su ordinal 4° establece que el situado constitucional, equivalente a un 25% de los ingresos ordinarios estimados en la Ley de Presupuesto, será distribuido entre los estados, el distrito federal y el poder popular.

 

De las normas constitucionales citadas se evidencia que se pretende burocratizar al movimiento popular. De las comunidades surgen las organizaciones sociales (vecinales, estudiantiles, profesionales, campesinas, etc.), que históricamente han asumido el papel de defender los derechos sociales, los derechos humanos y la soberanía de la nación. Las organizaciones sociales populares o comunitarias generalmente han tenido la característica de ser anti-gubernamentales, de ser factores de poder que enfrentan al poder constituido,  a la institucionalidad gobernante en defensa de los derechos sociales.

 

Históricamente solo los movimientos populares autónomos e independientes han sido capaces de librar grandes gestas patrióticas en defensa de la nación y de los derechos sociales. De allí que resulta altamente peligroso convertir a las comunidades en entes paraestatales e institucionales encargados de cumplir funciones oficiales previamente regladas por el poder nacional.

 

Es obvio que se pretende liquidar al movimiento popular en su capacidad de expresar con fuerza tendencias sociopolíticas,  anti-institucionales y de abrir cauces a nuevas situaciones históricas que impliquen la consecución de sus reivindicaciones como pueblo y como nación.

 

La única manera de consolidar el poder popular es respetando el derecho a las manifestaciones públicas, a la disidencia política e ideológica, el derecho a la vida y a la libertad de los dirigentes populares y los derechos humanos del pueblo en general, respetando el derecho a la huelga y a la organización. Por el contrario estatizar a la comunidad es negar la libertad popular y el derecho del pueblo a su autodeterminación histórica.

 

La ejecución presupuestaria que se otorga al llamado poder popular para la construcción de obras y de otros servicios, persigue mantener la paz social.

 

 

3.- REPRESIÓN Y VIOLACIÓN DE LOS DERECHOS HUMANOS.

El nuevo artículo 328 de la Constitución de la República incorpora como función de la Fuerza Armada Nacional, « la participación permanente en la tarea de mantenimiento de la seguridad ciudadana ». Además, en una nueva disposición transitoria se señala que la Guardia Nacional podrá constituirse en « cuerpos policiales con una parte de sus recursos humanos, técnicos y materiales ».

 

Involucrar a la Fuerza Armada Nacional en tareas de seguridad ciudadana y darle carácter de policía a la Guardia Nacional, significa la total militarización de la sociedad venezolana. Según el artículo 55 de la Constitución de la República del año 1999 « los órganos de seguridad ciudadana », tienen como función proteger a las personas frente a situaciones que constituyan amenazas o riesgo para su integridad física o de sus propiedades.

 

De tal manera, que según el artículo 328 del nuevo texto constitucional el ejército puede actuar ante una situación de hurto, de estafa, de robo, de lesiones, de violación o de homicidio, lo cual, insistimos constituye una extrema militarización de la sociedad venezolana.

 

Es importante destacar que el mencionado artículo 55 de la Constitución de 1999, ordena que los cuerpos de seguridad del Estado respetarán la dignidad y los derechos humanos de todas las personas en las tareas propias de la seguridad ciudadana. También establece que el uso de armas o sustancias tóxicas por parte del funcionario policial y de seguridad estará limitado por principios de necesidad, conveniencia, oportunidad y proporcionalidad conforme a la ley.

 

Estos mandatos constitucionales son totalmente inobservados por los cuerpos policiales civiles, que usan armas de guerra, uniformes camuflados, pasa montañas y que generalmente están comandados por militares, razón por la cual siempre se ha clamado por la desmilitarización de los cuerpos policiales llamados a cumplir tareas de protección ciudadana, sin embargo, la nueva constitución se pronuncia en sentido contrario militarizando totalmente la indicada función.

 

De tal manera, que la grave crisis de los derechos humanos que sacude a la sociedad venezolana, será profundizada aún más.

 

4.-  DICTADURA POLITICA

Las comentadas estrategias políticas, sociales, económicas y militares, constituyen las grandes líneas que permitirían la continuidad indefinida de Hugo Chávez en la Presidencia de la República. De predominar tales estrategias la reelección presidencial por una sola vez, tal como lo establecía el artículo 230 de la Constitución de la República de 1999, constituía un obstáculo jurídico para las pretensiones hegemónicas del presidente Chávez, razón por la cual en el nuevo artículo 230 se remueve dicho obstáculo jurídico – constitucional.

 

La burocratización del movimiento popular, la entrega de nuestras riquezas naturales al capital privado multinacional y la militarización de la sociedad son los requisitos que deberá   poner en práctica Hugo Chávez para perpetuarse en el poder.

 

 PROPOSICION

Esta nueva coyuntura histórica exige un gran esfuerzo de los sectores populares, patrióticos y nacionalistas, civiles y militares, para construir un amplio movimiento nacional en defensa de los derechos sociales, de los derechos humanos, de la soberanía económica y política de la nación venezolana y producir hechos constituyentes originarios que posibiliten la redacción y aplicación de una constitución libertaria y que represente la emancipación y una nueva civilización socialista y anti-capitalista.

 



Film de la semaine

22 09 2007

Greg Palast, a journalist at the BBC, maintains that the Republicains, after stealing the 2001 and 2004 elections, have already stolen the 2008 elections.

Greg Palast, un journaliste à la BBC, soutient qu’après avoir volé les élections étasuniennes de 2000 et 2004, les républicains ont déjà volé les élections de 2008 pour un résum en français du vidéo cliquez ici:

Here are the documents purporting to be the administration’s plan’s for Iraqi Oil:Voici les document qui sont censés être les plans de l’aministration Bush pour le pétrole irakien:Flow 1 – Plan B: Neo-Con’s Oil Field Sell-Off

Neo-Cons planned to create a Chile on the Tigris, a free-market miracle including « privatization, » i.e., the sell-off of all state-owned enterprises, « especially those in the oil and supporting industries. » This is a confidential draft copy from February 2001.

 

http://farm1.static.flickr.com/74/160136662_139ec32978.jpg

Et voici un étudiant que se fait arrêté et électrocuté par la police pour avoir demandé à John Kerry pourquoi il a concéder la défaite à Bush:

And here is a video of a student being tasered by police for asking Kerry why he conceded the election to Bush:

Et voici ce que serait le plan des conservateurs pour voler l’élection de 2008.And here is the supposed plan of the Republicans for stealing the 2008 elections.

Et voici un reportage de PBS sur la fraude de 2004.

And here is a PBS report on the 2004 fraud.



Le dégel des frais de scolarité coûtera 97 millions de dollars aux contribuables québécois !

13 09 2007

J’aimerais vous présenter ici un excellent billet de Tetoine que je recopie intégralement ici-bas:

Il semblerait que le dégel de Jean Charest coûtera plus cher aux contribuables québécois que le maintien du gel des frais de scolarité.

Sans même contribuer d’avantage au financement des universités.

On n’arrête pas le progrès.

Mais comment est-ce possible ?

Si on dégel, les étudiants paient plus, donc on a plus d’argent pour les universités, non?

Non.

Le bât blesse parce que le discours du “dégel avec maintien de l’accessibilité aux études” commande l’implantation de mesures palliatives afin de soutenir les parents et les étudiants qui devront débourser plus.

La cohérence du dégel se corse au moment où l’on réalise que les mesures palliatives qui permettent de “justifier” le dégel coûtent plus cher que le simple gel des frais de scolarité!

Jetez un petit coup d’oeil à ce tableau, il représente les revenus générés par le dégel des frais de scolarité après soustraction des coûts reliés aux mesures palliatives. (Aide financièrce aux études, régime d’épargne et autres mesures fiscale).

degel-choix-non-rentable.gif

Source: Dépliant de la CADEUL, à partir de données du budget québécois.

Revenu vous dites ? Non !

Le dégel coûtera 97 millions de dollars aux contribuables québécois !

Le gouvernement actuel est tellement aveuglé par la “nécessité” d’augmenter la contribution des étudiants qu’il ne réalise pas que cette mesure est contre-productive, tant du point de vue social que du point de vue économique ! (on pourrait ne pas distinguer ces ceux points de vue mais ça c’est un autre débat)

Le gouvernement instaure une mesure qui demande plus de programme, plus de gestion, qui coûte plus cher que la situation actuelle et qui, en plus, ne s’attaque aucunement au fond du problème; Le sous-financement des universités !

Aye la droite, vous ne trouvez pas que notre “gros État omnipotent” fait une belle gaffe en s’embourbant dans des programmes qui ne changent rien à la réalité mais qui nous coûtent plus cher ?



Working Class Hero

12 09 2007


Green Day Lyrics



Image du jour

29 08 2007

http://graphics8.nytimes.com/images/2007/01/17/business/0117-biz-webLEONHARDT.gif

cliquez pour agrandir



Flagrante corruption chez Sarkozy

17 08 2007

Sarko-croisièreAprès sa victoire aux présidentielles, Sakozy part en croisière. Vacances assez luxueuses toutes payée par le Group Bolloré. Dix jours après cette croisière (deux jour après la passation des pouvoirs), Sarkozy nomme Valérie Pécresse, fille du président de Bolloré Télécom (Dominique Roux), ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Pour en apprendre sur le contrôle Berlusconnièsque que Sarkozy exerce sur les médias voir cet article: http://www.betapolitique.fr/La-concentration-des-medias-et-01249.html

On y apprend entre autres (pour faire le liens avec le paragraphe d’en-haut) que M. Vincent Bolloré (dirigeant du groupe Bolloré) possède 44% de l’Institut de sondage CSA qui publia le «sondage CSA déclarant que les Français n’étaient  » pas choqués  » du séjour de Nicolas Sarkozy sur le yacht d’  » un ami industriel « »!!!

source: CMAQ




Catégories

Archives

Syndication


RSS2 Feed
Le feed du Blogue


RSS2 Feed
Le feed des commentaires

Communauté



Mohawk Nation News - Daily News from the Mohawk Nation CentPapiers - média citoyen
TopBlogues profile
Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com
Les-Blogs.info
Add to Technorati Favorites
iopBlogs.com, The World's Blog Aggregator
Listed in LS Blogs
Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet
annuaire blogcreer blog gratuit
Politics Blogs - Blog Flare
Politics blogs
Top Blogs
Politics Blogs
Blog Catalog Blog Directory
Politics blogs
Conspirateur GCG
BlogRankers.com

Sonde de mesure
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!
meilleur site politique annuaire
pour comprendre le monde Politics Blogs - Blog Top Sites BlogoMetrie 2.0

Zone pur tester des widgets



  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!