Article repris de Intelligence Online:

Sous le feu des critiques des gouvernements américain et irakien pour son implication dans la fusillade du 16 septembre à Bagdad, Blackwater a anticipé la réduction de ses contrats de sécurité et mène une importante stratégie de diversification.

Depuis que des employés de Blackwater ont ouvert le feu sur des civils le 16 septembre dans les rues de Bagdad, faisant 17 morts et 23 blessés, le groupe américain est devenu le symbole de la sécurité privée et de ses excès. Mais avant la fusillade de Bagdad, la firme, fondée en 1997 par l’ancien Navy Seals Erik Prince, avait déjà considérablement élargi sa gamme de services à travers un réseau de plus de quinze sociétés (voir schéma).

Après avoir récemment lancé le 4×4 blindé Grizzly, entièrement conçu en interne, Blackwater s’apprête à mettre sur le marché des dirigeables de surveillance sans pilote Polar 400. Dans le domaine de la sécurité maritime, le groupe, qui propose déjà des formations, vient d’acquérir et transformer un navire long de 55 m, le Mc Arthur, pour mener des opérations de contre-terrorisme et de lutte contre la piraterie. Blackwater ne néglige pas son activité d’origine, l’instruction des forces de police et militaires, et cherche à implanter un nouveau centre d’entraînement près de San Diego (Blackwater West), après avoir ouvert en mars un centre à Mount Carroll, dans le nord des Etats-Unis (Blackwater North).

Eric Prince souhaite aussi élargir l’offre de son groupe aux opérations humanitaires et de sécurité civile (réponses à des catastrophes naturelles). Le montant de ses contrats gouvernementaux aux Etats-Unis a été multiplié par plus de 800 entre 2001 (736 000 $) et 2006 (593,6 millions $). Et Blackwater a remporté fin août, avec quatre autres groupes de défense, un méga-contrat du Pentagone (15 milliards $ sur cinq ans) pour des opérations de lutte contre le trafic de drogue.

Prince Group

cliquez sur l’image pour l’agrandir