Voici un excellent article repris de Sur les lignes:
ExxonMobil (Esso) a annoncé son intention de poursuivre Terre-Neuve et le Canada parce quela province –dirigé par un conservateur, soit-dit en passant– a posé des exigences en matière de recherche et développement et de main-d’oeuvre locale avant de pouvoir exploiter le pétrole au large de l’île.

Pour le principal syndicat du secteur pétrolier, le SCEP, et le Conseil des canadiens c’est scandaleux et ça illustre de manière éloquente la façon dont l’ALENA compromet la souveraineté canadienne.

« Cette poursuite provocatrice est la preuve que l’ALENA a été conçu uniquement pour servir les intérêts des grandes entreprises américaines », a déclarée Maude Barlow, la présidente du Conseil des canadiens. « Le gouvernement de Terre-Neuve fait simplement ce que toute bonne administration ferait en essayant de tirer le meilleur parti possible des ressources locales pour promouvoir l’emploi et la prospérité dans la province. Le gouvernement Harper devrait abroger ce pacte imparfait une bonne fois pour toutes. »

« J’ai un conseil pour le premier ministre Harper », a poursuivi M. Coles. « Au lieu de dépenser des millions de dollars pour défendre le Canada devant un autre groupe spécial formé en vertu de l’ALENA, le premier ministre devrait tout simplement aviser l’administration des Etats-Unis que le Canada ne reconnaît plus le chapitre 11 de l’accord. »