L'image “http://greensickle.com/picts/wwii%20propaganda%20posters.JPG” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Une super bonne téchnique de propagande est de semer le doute. Par exemple, les compagnies de tabac ont longtemps fait planner le doute sur la véracité des études démontrant que le tabac est nocif pour la santé en finançant des contres études bidons qu’il publicisaient ensuite dans la presse. Si un jour tu lis dans le journal que les cigarettes sont mauvaises pour la santé pis le lendemais tu lis qu’une autre étude dis le contraire, tu sais pas qui dis la vérité (à moins que tu sois un scientific dans ce domaine et que tu lis les deux études) donc, la deuxième étude annule totallement l’effet de la première et ce petit jeu peu continuer ad infinitum. C’est pourquoi ça l’a prit environs 50 ans après la première étude concluante pour les gouvernements reconnaissent les faits scientifiques dans le cas de la cigarette. Cette semaine on a eu droit à un autre bel exemple de ce genre de propagande. C’est une étude (bidon) du group de recherche CNW Marketing Research qui dit que le Hummer serait plus écologique que la Toyota Prius. Pour montrer à quel point la téchnique marche à merveille: le Global & Mail un des journaux les plus réputés du Canada a repris les conclusions telquelles de cette « étude » pour critiquer le gouvernement du Canada (!?!), pire encore, le blogueur Red Collar nous rapporte qu’aujourd’hui, un jour après que Radio-Canada nous révèle que l’étude était totallement fausse, Metro publie quand même les conclusion de l’études comme si elles étaient véridiques. On voit maintenent pourquoi cette téchnique est efficace, même après que l’étude ait été prouvée fausse, ses conclusions se propage comme une traîné de poudre dans les médias.

Voici un extrait de l’article de Radio-Canada:

Ainsi, le Pacific Institute se demande, entre autres, comment les responsables de CNW peuvent estimer qu’un utilisateur de Hummer utilisera en moyenne son véhicule pendant 35 ans et qu’il accumulera, à terme, quelque 379 000 kilomètres, alors que le propriétaire d’une Prius, lui, ne conservera son véhicule qu’un maximum de 12 ans et qu’il ne fera guère plus que 109 000 kilomètres avec ce même véhicule.

Devant le tollé suscité par la publication de l’étude originale, les chercheurs de plusieurs centres d’étude respectés, que ce soit le MIT, les laboratoires nationaux Argonne et le groupe Carnegie-Mellon, se sont penchés sur celle-ci pour s’apercevoir, peu après, que les conclusions mises de l’avant par CNW sont tout à fait erronées.

D’après moi, et ce-ci n’est qu’une opinion que je n’ai pas vérifier, ceux qui ont fait l’étude ont intentionnellement fait du Marketing/Propagande, c’est pas pour qu’ils ont marketing dans leur nom. Ils ont du être payé par des manifacturiers de gros utilitaires sport ou par des cie pétrolière pour promouvoire le véhicules énergivores.

Source: Radio-Canada

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2007/07/31/003-hummer-prius-ecolo.shtml