Dole, Chiquita et Del Monte ont fait des paiements réguliers aux paramilitaires de Colombie. Ces paiements étaient perçus comme «taxes de guerre» et pour effectuer des activités anti-syndicales (c’est-à-dire, assassinats et intimidations des employés).

http://www.cyberpresse.ca/article/20070719/CPMONDE/70719202/1030/CPMONDE

http://www.liberation.fr/actualite/monde/241315.FR.php

http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=10837