Une des premières actions des É.U. après l’invasion de l’Irak fût d’abroger tous les contrats pétroliers négociers en euros par Saddam et de forcer leur renégociations en dollars étasuniens. Les É.U. essaient maintenent de faire approver une loi pétrolière Irakienne qui donnerait le contrôle des réserves irakienne à un « Conseil fédéral du pétrole et du gaz ». Le hic c’est que sur ce Conseil siègeraient entre autres les grosses compagnies pétrolières étasunienne. De plus, l’Irak se verrait intérdire le droit de se joindre à l’OPEC.

 

Plus plus amples renseignement voir:

http://www.voltairenet.org/article150156.html

http://www.democracynow.org/article.pl?sid=07/02/20/1523250